L’organisation

Présentation du SNEP

Créé en 1922, le Syndicat National de l'édition Phonographique regroupe 48 membres dont il est le porte-parole et le représentant, vis-à-vis du Gouvernement, des parlementaires et de l'administration, que des autres organisations professionnelles, de la presse et du public.

Le SNEP est un syndicat professionnel affilié au MEDEF. Il est également membre de la Fédération Internationale de l’Industrie Phonographique (IFPI).

Les membres du SNEP, qui réalisent environ 80% du chiffre d’affaires du marché du disque en France sont :

  • fabricants (presseurs, duplicateurs, studios d’enregistrement)
  • producteurs et éditeurs de phonogrammes,
  • distributeurs exclusifs de phonogrammes, producteurs distributeurs et éditeurs exclusifs de vidéomusiques.

Les activités du SNEP sont multiples et recouvrent toutes les questions d’ordre juridique, fiscal, social ou économique:

  • La négociation des protocoles d’accord, la défense et la reconnaissance des droits de producteurs de phonogrammes et vidéomusiques,
  • l’information de la profession, à travers des études économiques et statistiques,
  • la promotion de l’image de marque de l’industrie phonographique.

Le SNEP a développé un dispositif de « comités de travail » qui lui permet d’intervenir plus efficacement dans la vie économique et juridique de la profession.

Le travail de ces comités contribue largement au développement des activités du SNEP tout en renforçant la collaboration entre les sociétés membres du syndicat et ses permanents.
Des sujets aussi divers que le classement des ventes, les questions de distribution physique et numérique des enregistrements, le suivi des diffusions à la radio, la base de données professionnelle, le soutien à l’exportation, le développement du répertoire classique, des affaires juridiques, les questions sociales et plus particulièrement désormais les questions liées à l’environnement numérique de la musique, sont régulièrement discutés et traités dans le cadre de ces commissions, dont chacune s’efforce de faire valoir tous les points de vue représentés au sein du SNEP, afin de dégager des solutions constructives.

La direction du SNEP est assurée par son conseil syndical composé de 6 membres élus pour deux ans lors de l’Assemblée Générale.

La direction générale du SNEP est assurée par Guillaume Leblanc, entouré d’une équipe de 8 permanents.

Conseil syndical du SNEP

La direction du SNEP est assurée par son conseil syndical composé de 6 membres élus pour deux ans lors de l'Assemblée Générale.

StudioFerber©Aya Yamamoto

Vice-Président

Bertrand Burgalat

Tricatel

Organigramme

La direction générale du SNEP est assurée par Guillaume Leblanc, entouré d'une équipe de 8 permanents

guillaume-leblanc
Guillaume Leblanc

Directeur Général

Twitter
Fernande
Fernande Zahorosko

Assistante

Alex
Alexandre Lasch

Secrétaire Général

patricia-sarrant
Patricia Sarrant

Directrice de la communication

Twitter
Servane
Servane Pouvreau

Comptabilité

antonie-cartier
Antonie Cartier

Directrice des affaires économiques

Véronique
Véronique Pedretti

Assistante

valerie
Valérie Dété

Assistante

Twitter

Action du SNEP

Les activités du SNEP sont multiples. Elles couvrent les questions économiques et les questions juridiques...

Les activités du SNEP sont plurielles. Elles couvrent les questions économiques, les sujets juridiques et les prises de parole des producteurs qu’il représente.

La défense et la reconnaissance des droits des producteurs de phonogrammes et de vidéomusiques, ainsi que la représentation de la profession, la promotion de son image de marque sont les priorités qui régissent l’action du Syndicat.

  • Le SNEP élabore différentes statistiques mensuelles et annuelles, relatives aux résultats des ventes de phonogrammes en France, destinées à l’ensemble de la profession ainsi qu’à la presse.
  • Le SNEP négocie avec la SDRM les protocoles d’accords relatifs aux droits d’auteurs sur les phonogrammes et vidéo musiques, et assure les relations de la profession avec les syndicats d’artistes et de musiciens.
  • Le SNEP décerne les distinctions officielles de la profession : disques d’or, de platine et de diamant, ainsi que les vidéomusiques d’or et de platine. C’est sous son égide qu’est réalisé et publié le classement des meilleures ventes et écoutes en streaming. Il veille, à ce sujet et sur d’autres points, au respect de la déontologie professionnelle.
  • Porte-parole de l’Edition Phonographique, le SNEP détermine notamment la politique de la profession dans le domaine de la lutte contre la piraterie en liaison avec la SCPP et agit en justice pour protéger les intérêts  généraux de ses membres.
  • Le SNEP est un organisme au service de ses membres, qu’il tient informés sur les sujets d’intérêt professionnel, qu’il s’agisse de questions juridiques et fiscales, sociales ou économiques.
  • L’une de ses missions essentielles est de représenter la profession tant vis-à-vis du gouvernement, des parlementaires et de l’administration que de la presse et du public grâce à une communication permanente et à la coordination d’actions d’intérêt général à l’industrie du disque.