PRESENTATION DES RESULTATS DU 1er SEMESTRE 2013

18 septembre 2013 à 10h35

logo_snep_musique_small

 

 

Voir le dossier de presse complet

 PRESENTATION DES RESULTATS DU 1er SEMESTRE 2013

 I.  Le marché de la musique enregistrée tend à se stabiliser

Au 1er semestre 2013, avec un chiffre d’affaires de 217,8M€, le marché français est en progression de 6.1%. Cette hausse concerne à la fois les ventes physiques (+6.4%) et les ventes numériques (+5.5%).

  • Le net redressement du  marché au 2ème trimestre (+ 22.7%) compense largement la baisse observée au 1er trimestre
    (-6.7%) et confirme le ralentissement de la chute du marché constaté depuis 2009.

    Cette performance semestrielle est la conjugaison de la hausse des ventes d’albums, physiques et numériques (+9%), et de celle des revenus du streaming (+11%).

semestre1

  •  Ces résultats s’expliquent avant tout par de grands succès populaires, avec une offre de musique particulièrement riche pour ce semestre.

II. Les usages évoluent : la consommation de musique devient de plus en plus numérique

  • Plus de 20 millions de titres sont disponibles légalement, facilement et à bon marché sur une quarantaine de plateformes. Le numérique représente  aujourd’hui 30% en valeur du marché de la musique enregistrée (18% au 1er semestre 2010).
  • De plus en plus d’albums sont achetés en ligne : au premier semestre 2013, 1 album sur 6 est acheté en ligne (en 2009, le ratio était de 1 sur 13).
  • Le streaming séduit de plus en plus de Français : plus d’ 1 million d’entre eux sont aujourd’hui abonnés à un service de streaming audio.

III. Les revenus issus du numérique demeurent toutefois encore trop faibles

  • Le piratage en ligne reste une concurrence déloyale pour les producteurs de musique

Peer-to-peer France
semestre2

  • Les revenus issus du streaming sont bien inférieurs à ce qu’ils pourraient être.
    Le streaming représente aujourd’hui 40% des revenus numériques et 12% du marché total.

semestre3

  • La concurrence accrue liée à l’arrivée de nouveaux acteurs et de nouvelles offres est toutefois un facteur de progression des revenus en ligne.

LES PRIORITES DU SNEP

  • Pérenniser le mécanisme de réponse graduée et garantir son efficacité.
  • Compenser le transfert de valeur qui s’opère au détriment de l’industrie musicale.
  • Assurer une meilleure place de la musique dans les médias.

Voir le dossier de presse complet

Catégorie : Chiffres 2013