Les résultats des 9 premiers mois de l’année 2009

3 octobre 2009 à 21h55
LE MARCHE DE GROS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE : NEUF PREMIERS MOIS DE L’ANNEE 2009
(Valeur gros H.T. nette de remises)
347 millions d’euros : -9.3 %
(comparatif 9 premiers mois 2008)
 Au cours des 9 premiers mois de l’année 2009, le marché de gros de la musique enregistrée a représenté 347 millions d’euros en baisse de 9.3 % par rapport à 2008 pour la même période.
 Le marché physique : -11.4 % et 84 % du marché de la musique enregistrée
Le marché numérique : + 3.5 % et 16 % du marché de la musique enregistrée

 Le marché des 9 premiers mois 2009 est marqué par un double ralentissement :

 ralentissement de la chute du marché physique (-11.4 % contre -19.6 % en 2008 pour la même période),

 stagnation de la croissance des ventes numériques (+3.5 % contre + 52 % en 2008 pour la même période).

VENTES DE SUPPORTS
Neuf premiers mois de l’année 2009

291.7 millions d’euros : -11.4 %

 

Les ventes gros éditeurs H.T. des neuf premiers mois de l’année 2009 ont représenté un chiffre d’affaires de 291.7 millions d’euros en baisse de 11.4 % par rapport à 2008 et de 65.2 % par rapport à 2002.
A sept années d’intervalle, les ventes de supports auront donc été divisées par 3.
L’évolution du chiffre d’affaires physique (-11.4%) se décompose en -12% pour les ventes audio et -2 % pour les ventes vidéo
Les ventes d’albums, en baisse de -11%, représentent 98 % du chiffre d’affaires audio (et 2 % pour les ventes de singles).
La baisse du marché physique se concentre sur la variété francophone dont le chiffre d’affaires chute de 21 %. La baisse du répertoire classique est deux fois moins importante (-11 %). Le répertoire international est en hausse de 5.6 % en raison de l’actualité.
LES VENTES DE SUPPORTS EN FRANCE
(vente gros H.T. nettes de remises)
CUMUL A FIN SEPTEMBRE 2009
VENTES NUMERIQUES
Neuf premiers mois de l’année 2009
55.3 millions d’euros : + 3.5 % en valeur
Les revenus numériques des éditeurs phonographiques des 9 premiers mois 2009 ont représenté 55.3 millions d’euros en progression de 3.5 % par rapport aux 9 premiers mois 2008.
Au sein du marché numérique : 55.3 millions d’euros :
les revenus du téléchargement représentent 27 millions d’euros soit 49 % des revenus numériques, (18.4 millions d’euros et 34 % des revenus en 2008 pour la même période),
les revenus de la téléphonie mobile représentent 14.4 millions d’euros soit 26 % des revenus numériques, (23.9 millions d’euros et 45 % des revenus en 2008 pour la même période),
les autres revenus (streaming et abonnement) totalisent 13.8 millions d’euros soit 25 % des revenus numériques, (11.16 million d’euros et 21 % des revenus en 2008 pour la même période).
Au cours des 9 premiers mois 2009 :
Le marché téléchargement internet progresse de 47 % et s’établit à 27 millions d’euros : cette progression est imputable au marché des albums (+55.8 %) comme au téléchargement de titres (+32.1 %).
Les ventes via la téléphonie mobile baissent de 39 %  (dont -15 % pour les sonneries et -45% pour les titres musicaux).
Les revenus du streaming atteignent 7 millions d’euros, près du triple du montant constaté sur les 9 premiers mois de l’année précédente.
Au total, les ventes à la carte représentent 48.5 millions d’euros (+8 %) soit 87 % des revenus numériques.
Les revenus des abonnements chutent de 20 %.
Cette baisse est imputable aux revenus des souscriptions mobile (-41 %).
Les revenus des souscriptions internet progressent de 20 %.

Catégorie : Chiffres 2009