Les faits marquants de l’année 2008

28 janvier 2009 à 22h59
Faits marquants de l’année 2008
  Le marché de gros HT à 606.3 millions d’euros (ventes éditeurs physiques et numériques) connaît sa  6ème année de baisse consécutive : -15 % en valeur dont -19.9 % pour les ventes physiques et + 49 % pour les ventes numériques.
 Le marché physique représente 530 millions d’euros (87.5 % du marché)

 Le marché numérique représente 76 millions d’euros (12.5 % du marché)

 Au cours de ces 6 dernières années, le marché physique a perdu 60 % de sa valeur soit 772 millions d’euros (530 millions en 2008 vs 1 302 millions en 2002). Cette perte de chiffre d’affaires n’a été que très partiellement compensée par l’apparition des revenus numériques (76.3 millions d’euros en 2008 vs 9 millions d’euros en 2004).

UNE BAISSE ACCELEREE DU MARCHE PHYSIQUE : 530 millions d’euros (-19.9 %)
  Chute de l’ensemble des ventes de supports : -46.6 % pour les singles, -16 % pour les albums  et     46.6 % pour les DVD musicaux.
  Chute de l’ensemble des répertoires : -24 % pour le classique, -21 % pour la variété francophone et -16 % pour la variété internationale.
  Le répertoire francophone représente aujourd’hui 63 % des ventes de disques de variété (62 % en 2007).
UNE HAUSSE SIGNIFICATIVE DU MARCHE NUMERIQUE :76,3 millions d’euros (+49%)
Les revenus numériques ont représenté 76.3 millions d’euros et se répartissent entre :
  revenus du téléchargement internet (hors abonnements) :     24 millions d’euros (32%)
  revenus de la téléphonie mobile (hors abonnements) :          35 millions d’euros (46 %)
  revenus du streaming et des abonnements :                          17.3 millions d’euros (22 %)
En réintégrant les revenus du streaming et des abonnements, l’ensemble du marché se répartit entre la téléphonie mobile à hauteur de 58 % (dont 12 % pour les abonnements) et le téléchargement internet à hauteur de 42 % (dont 10 % pour les revenus du streaming et des abonnements).
Le marché de détail : sorties caisses magasins TTC + téléchargement internet (hors mobile)
Le marché de détail TTC représente 982.7 millions d’euros en baisse de 15 % par rapport à 2007. Il se répartit entre :
Ventes de supports : 940.6 millions d’euros (-16.5 %)
Téléchargement internet : 42.1 millions d’euros (+44.3 %)
 En 2008 :
4 % des albums vendus sont téléchargés (2.4 % en 2007 et 2% en 2006)
78 % des titres vendus sont téléchargés (59 % en 2007 et 40% en 2006)
 Meilleures ventes (source Ifop)
Singles
Meilleure vente en magasins
Enrique Iglesias & Nadiya
« Tired of being sorry »
(Polydor/Universal Music France)
(13ème en téléchargement)
Meilleure vente en téléchargement
Grégoire
« Toi Moi»
(My Major Company/Warner Music $)
(non classé dans les magasins)
 
Albums
Meilleure vente en magasins
Francis CABREL
« Des roses et des orties »
(Columbia/Sony Music Entertainment)
(3ème en téléchargement)
Meilleure vente en téléchargement
Coldplay
« Viva la Vida or death and all his friends »
(Capitol Music/EMI)
(5ème  dans les magasins)
  Part des titres francophones dans le TOP 10 albums : 50 % (contre 80 % en 2007).
 
 Chiffre clés de la radio en 2008
 Baisse de la part des titres francophones au sein des diffusions : 34.1 % contre 34.6 % en 2007 et 38% en 2004.
 Forte baisse des titres francophones et des nouveaux talents francophones au sein des 100 meilleures diffusions radios : 38 titres (dont 27 nouveaux talents) en 2008 contre 42 titres (dont 31 nouveaux talents) en 2007.
 Forte baisse de la part de diffusion consacrées aux nouveautés (titre de moins de 12 mois) : 41.8 % en 2008 contre 48.5 % en 2007.
 Le top 40 représente plus de la moitié des diffusions pour 14 des 36 radios du panel.
 Les tableaux de bord de la production en 2008 (Majors) 

 Le nombre d’albums commercialisés chute de 16 % : 1 035 albums commercialisés en 2008 contre 1231 en 2007 et 1 245 en 2006.
 Le nombre de singles commercialisés chute de 46 % dont – 43 % pour  les singles  francophones et      49 % pour les singles internationaux.
 Les nouvelles signatures d’artistes baissent de 30 % : 69 nouveaux contrats en 2008 contre 99 nouveaux contrats en 2007 contre 122 en 2006. Le solde global (contrats « rendus » versus nouveaux contrats) est négatif pour la première fois depuis 2002 : 69 nouveaux contrats pour 84 contrats rendus soit un déficit de 15 nouveaux artistes
 Les investissements marketing progressent de 27 % par rapport à 2007 : 88.3 millions d’euros en 2008 contre 69.7 M€ en 2007, 129.6 M€ en 2006 et 127 M€ en 2005. Mais ce montant reste inférieur de 46 % à celui constaté avant la crise en 2002.

Des certifications en forte baisse, qui suivent l’évolution du marché 

 65 % pour le nombre de certifications singles et -19 % pour les certifications albums.

 

 
 
 

Catégorie : Chiffres 2008