Le marché de gros de la musique enregistrée 2008

16 janvier 2009 à 20h48
generated_1
LE MARCHE DE GROS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE EN 2008
Ventes éditeurs de CD/DVD musicaux (nettes de remises) et revenus numériques
606.3 millions d’euros et 104.5 millions d’unités vendues15 % en valeur dont :
19.9 %  pour les ventes physiques
+49 % pour les ventes numériques
flechesnep1  En 2008, le marché de gros de la musique enregistrée a représenté 606.3 millions d’euros, contre 712.9 millions d’euros en 2007 soit une baisse de 15 % par rapport à 2007.
 symbolrect1 (1)le marché physique à 530 millions d’euros est en baisse de 19.9 % soit une perte de chiffre d’affaires de 132 millions d’euros. (60 millions d’unités vendues en baisse de 18.3%).
symbolrect1 (1)le marché numérique à 76.3 millions d’euros est en hausse de 49 % soit un gain de chiffre d’affaires de 25.5 millions d’euros. (44.5 millions d’unités vendues en hausse de 11 %).
marchegrosunites08
Au cours de ces 6 dernières années, le marché physique a perdu 60 % de sa valeur soit 772 millions d’euros (530 millions en 2008 vs 1 302 millions en 2002). Cette perte de chiffre d’affaires n’a été que très partiellement compensée par l’apparition des revenus numériques (76.3 millions d’euros en 2008 vs 9 millions d’euros en 2004).
evolutionmarchegros08
En 2008, les ventes numériques représentent 12.6 % du chiffre d’affaires des éditeurs phonographiques (contre 6% en 2006, 3% en 2005 et 1% en 2004), marquées par des mouvements contraires de baisse des ventes de sonneries (-27 %), de progression des ventes d’albums en ligne (+36 %) et de titres sur mobile (+88 %).
flechesnep1  Les ventes éditeurs de CD/DVD musicaux en 2008 (nettes de remises et retours)
En 2008, les ventes éditeurs de CD/DVD musicaux ont représenté 530 millions d’euros en baisse de 19.9 % par rapport à 2007 pour un nombre d’unités vendues de 60 millions contre 73.4 en 2007 soit une baisse en volume de 18.3%.
 
caventesgros08
 
Le marché du disque physique enregistre donc une nouvelle baisse pour la sixième année consécutive et la plus forte : -19.9% contre -19.2% en  2007, -12.4 % en  2006, -3% en  2005 et -13.6% en 2004 et 2003.
Entre 2002, début de la crise, et 2008, le marché du disque physique sera ainsi passé de 1 302 millions d’euros à 530  millions soit une chute de 60 % en six ans et une perte cumulée de 772 millions d’euros.
evolutionmarchegros208
flechesnep1 Le marché audio chute de 17 % dont -47 % pour les singles et -16 % pour les albums
 symbolrect1 (1)le marché des singles est en baisse de 47 %.
En 2008, le marché des singles a représenté  10.4 millions d’euros contre 19.5 millions en 2007.
A six années d’intervalle, la perte cumulée de chiffre d’affaires représente 123.6 millions d’euros. Le marché des singles a été divisé par 13 passant de 134 millions d’euros en 2002 à 10.4 millions d’euros en 2008.
evolutionsingle08
symbolrect1 (1)Le marché des albums est en baisse de 16 %
En 2008, le marché des albums a représenté 484.4 millions d’euros contre 577 millions en 2007.
En 6 ans, le marché des albums a perdu 56 % de sa valeur soit 612 millions d’euros.
evolutionalbums08
En valeur, on observera que la baisse du chiffre d’affaires des ventes d’albums est presqu’aussi forte en 2008 (-16 %) qu’en  2007 (-17.7%). En revanche, en unités vendues,  la baisse est moins forte (-14 %) qu’en 2007 (-17%) , ce qui témoigne  d’un effet prix à la baisse.
flechesnep1  Le marché des vidéomusicales baisse de 46.6 %.
Le marché des vidéomusicales, qui avait chuté sévèrement en 2006 puis connu en 2007 une fragile stabilité, baisse encore fortement cette année (-46.6 %) pour s’établir à près de 35 millions d’euros. Depuis le début de la dégradation du marché des DVD musicaux en 2005, ce dernier aura perdu les deux tiers de sa valeur  en seulement 3 ans.
evolutionvideo08
flechesnep1  Répertoires : La baisse du marché 2008 (- 19.9 %) est ventilée entre le répertoire classique -24.4 %, le répertoire francophone -21.1 % et le répertoire international -16.5 %.
evolutionrepertoire08
evolutionrepertoire208
Le répertoire francophone continue de dominer très largement les ventes de variétés, dans une part sensiblement identique à celle de 2002.
evolutionrepertoire308
flechesnep1 Les ventes numériques des éditeurs phonographiques
76.3 millions d’euros (+49 %) et 44.6 millions d’unités (+11 %)
En 2008, les revenus numériques des éditeurs phonographiques ont représenté 76.3 millions d’euros, contre 50.8 millions en 2007, 43.5 millions en 2006, en progression de 49 % par rapport à 2007.
evolutionnumerique08
Au sein du chiffre d’affaires numérique, la part de l’internet en 2008 est de 42 % soit 31.7 millions d’euros, celle de la téléphonie mobile est de 58 % soit 44.6 millions d’euros.
canumerique08
internetmobile08
symbolrect1 (1) les revenus de l’internet, 31.7 millions d’euros et 42 % des revenus numériques, se décomposent en :
  internet à la carte : 23.9 millions d’euros (+20%)
Streaming et abonnement : 7.8 millions d’euros (x par 3.8)
 symbolrect1 (1) les revenus de la téléphonie mobile, 44.6 millions d’euros et 58 % des revenus numériques, se décomposent en :

         -  mobile à la carte : 34.7 millions d’euros (+21 %)
-  abonnement mobile : 9.9 millions d’euros (x par 38)

 En 2008, les revenus du streaming et des abonnements auront totalisé un revenu de 17.7 millions d’euros soit 22 % du total des revenus numériques.
Enfin, en volume, 44.6 millions d’unités ont été téléchargées en 2008 (+11 %) dont :
internetmobile208
En transformant le nombre d’albums vendus (1.5 million) en équivalent titres (15 titres par album) on obtient un nombre total de 54.8 millions de titres téléchargés en 2008 contre 36.3 millions en 2007.
Ces 54.8 millions de titres ont été téléchargés via internet à hauteur de 68 % et via la téléphonie mobile à hauteur de 32 %.
Revenus numériques année 2008
revenusnumerique08
PARTS DE MARCHE PHYSIQUE ET NUMERIQUE
ANNEE 2008
partmarchenumericphysic08

 

Catégorie : Chiffres 2008