Chiffres export 2010

30 janvier 2011 à 0h23

CHIFFRES EXPORT 2010

 

[Sources : bureauexport / SACEM / SNEP]

Chiffre d’affaires des producteurs phonographiques* français à l’export en 2010
55M€ (+21% par rapport à 2009 / +12% à échantillon* égal)

Part du CA effectué sur les ventes physiques = 64%
Part du CA effectué sur les ventes digitales = 36%
Evolution 2009/2010 : -5% en physique / +142% en digital
Musiques Classiques = 19% du CA export total
[*37 sociétés déclarantes en 2010 / 24 sociétés en 2009 / 17 en commun entre 2009 et 2010]

tab8

Chiffre d’affaires des producteurs de spectacles* français à l’export en 2010
12,2M€
[*49 sociétés déclarantes en 2010]

Droits d’auteur perçus par la SACEM à l’export en 2010
74M€ (-4,7% par rapport à 2009)

Perceptions directes des éditeurs français à l’export en 2010
Non communiqué (12M€ en 2009)

En 2010, le chiffre d’affaires des producteurs phonographiques français à l’export est en très nette augmentation par rapport à l’année 2009 (+21%) : 37 sociétés ont communiqué leurs chiffres au bureauexport, totalisant un CA export global 2010 de 55M€ (contre 45,2M€ en 2009).

Cette hausse s’explique par :
 un plus grand nombre d’entreprises qui ont déclaré leurs chiffres cette année. A échantillon égal (c’est-à-dire en se basant sur les mêmes 17 sociétés les plus actives à l’export qui ont communiqué leur CA export au bureauexport en 2009 et en 2010), la progression est de +12% entre ces 2 années.
 une année 2010 particulièrement réussie pour les artistes français à l’export, avec notamment le succès international de David Guetta .
 une explosion des ventes numériques qui sont multipliées par 1,5 entre 2009 et 2010, et qui représentent désormais 36% des ventes totales de phonogrammes français à l’international. Ce chiffre est d’autant plus marquant si on le compare avec la part du digital dans le CA des producteurs phonographiques sur le marché français, qui n’était que de 16% à la même époque.

A noter que la part du CA export 2010 détenue par les musiques classiques est de 19% (stable par rapport à 2009), ce qui est remarquable en comparaison avec le pourcentage représenté par les ventes classiques dans le CA effectué en France en 2010 (5,7% seulement).

Du côté de la SACEM, les droits d’auteur perçus en 2010 affichent une baisse relative de -4,7% par rapport à 2009, avec 74M€ perçus.
La CSDEM n’est malheureusement pas en mesure, à ce jour de communiquer sur les perceptions directes des éditeurs français en 2010. Ces chiffres seront disponibles au printemps 2012.

En ce qui concerne le spectacle vivant, le bureauexport a demandé cette année aux producteurs de spectacles français de communiquer leur chiffre d’affaires effectué à l’export : 49 des sociétés les plus dynamiques à l’international ont répondu à l’appel, totalisant ainsi un CA export global 2010 de 12,2M€.

Répartition géographique des Chiffres d’Affaires Export 2010

tab9

L’Europe occupe toujours une place prépondérante dans le chiffre d’affaires des professionnels français à l’export, avec plus de 70% réalisé sur cette zone géographique : 72% pour les producteurs phonographiques (stable par rapport à 2009) et 77% pour les producteurs de spectacles.

Les principaux pays de marché hors-Europe où s’effectue le CA export des producteurs phonographiques en 2010 sont les Etats-Unis (14,5%), le Japon (6%), le Canada (5%) et l’Australie (2,5%).

VOIR EGALEMENT :

Le marché de la musique enregistrée

Le marché de détail de la musique enregistrée en 2011

Les tableaux de bord de l’année 2011

Les classements des meilleures ventes 2011

Les chiffres clés de la radio en 2011

Catégorie : Chiffres 2010