Le SNEP s’inquiète de la reprise de la consommation illicite de musique en ligne

10 juillet 2013 à 15h25

logo_snep_new

Le SNEP a pris connaissance avec attention des résultats de la 3° vague du baromètre IFOP/ HADOPI portant sur la consommation des biens culturels en ligne, publiée aujourd’hui par la Haute autorité.


Si la consommation légale de musique en ligne demeure encore majoritaire, parmi les internautes interrogés, en revanche la consommation illégale de musique en ligne a sensiblement progressé au cours des derniers mois. En effet, entre avril et mai 2013, cette proportion est passée de 24% à 39% des usages des internautes, soit une progression de 13 points en seulement un mois.

Cette reprise des comportements illicites est aussi confirmée par la hausse de la fréquentation des sites de P2P entre octobre 2011 et octobre 2012, période durant laquelle 600 000 personnes sont revenues sur les réseaux P2P (+15%), alors que la baisse de fréquentation de ces sites avait été manifeste au cours de l’année qui avait suivi la création de la HADOPI (-33% en un an). Nul doute que les  messages portés par certains quant à la pérennité du dispositif de réponse graduée, depuis la campagne présidentielle jusqu’aux commentaires du rapport Lescure ont entretenu le flou auprès des internautes.

Ces chiffres confirment que la migration des internautes vers des offres légales de musique en ligne est loin d’être acquise, en dépit des 20 millions de titres disponibles légalement sur les plateformes. Il est de la responsabilité du Gouvernement et du législateur de veiller à ne pas hypothéquer l’avenir de l’écosystème numérique, source de revenus pour la filière musicale.

A ce titre, si les producteurs du SNEP prennent acte du décret abrogeant de la coupure d’accès à Internet dans le cadre du mécanisme de la réponse graduée, ils tiennent à rappeler aux pouvoirs publics l’importance capitale d’une politique volontariste à l’encontre des usages illicites sur Internet. La nécessité de maintenir un cadre juridique protecteur des droits de propriété intellectuelle sur Internet, assortie d’amendes suffisamment dissuasives, conjuguée à une accélération de la lutte contre la contrefaçon commerciale sont, pour le SNEP, deux impératifs politiques.

Voir les résultats de la 3° vague du baromètre IFOP/ HADOPI

Contact presse : Guillaume LEBLANC – 01 47 38 04 04

Catégorie : Actualités