Le marché musical français à l’export en 2011

29 janvier 2012 à 1h28

Le marché musical français à l’export en 2011

[Sources : bureauexport / CNV / SACEM / CEMF / CSDEM]
55.2M€ [stable par rapport à 2010] Chiffre d’affaires des producteurs phonographiques* français à l’export en 2011 [*48 sociétés déclarantes avec une activité de producteur phonographique en 2011]

Répartition du CA Export 2011 [Physique / Digital]

 Part du CA effectué sur les ventes physiques = 65%  Part du CA effectué sur les ventes digitales = 35% [calcul effectué sur un échantillon de 42 déclarants représentant 54.2M€]

Répartition géographique du CA Export 2011

 Europe : 70%  Hors-Europe : 30%

Revenus Export liés à la synchro en 2011 = 1.6M€ [10 déclarants]
Evolution du CA Export entre 2009 et 2011
21M€ Chiffre d’affaires des producteurs de spectacles* français à l’export en 2011 [*84 sociétés déclarantes avec une activité de producteur de spectacles en 2011]
Répartition géographique du CA Export 2011
 Europe : 80%  Hors-Europe : 20%
80,2M€ [+8,3% par rapport à 2010] Droits d’auteur perçus par la SACEM à l’export en 2011
13M€ [stable par rapport à 2010] Perceptions directes des éditeurs français à l’export en 2011
Les ventes de phonogrammes français à l’export ont connu leur apogée en 2003 et ont ensuite baissé chaque année jusqu’en 2009, suivant la tendance du marché français. Or, alors que le marché français des ventes de supports physiques et numériques continue de baisser, le chiffre d’affaires export des producteurs phonographiques français a augmenté pour la première fois en 2010 (+12%) et est constant en 2011 à échantillon de sociétés déclarantes constant = 55,2M€ en 2011. La baisse des ventes physiques est compensée à l’international par la forte progression des revenus issus du numérique : depuis 2009, la part du numérique dans le chiffre d’affaires des producteurs phonographiques français n’a fait que croître. Il représente 35% des ventes export en 2011, contre 30% en 2010 et seulement 18% en 2009. A titre de comparaison, 21% seulement des ventes de musique enregistrée en France sont numériques (source SNEP).
Grâce à une enquête menée conjointement par le bureauexport et le CNV fin 2012, nous pouvons communiquer pour la première fois au Midem sur le chiffre d’affaires des producteurs de spectacles français à l’export qui est de 21M€ en 2011. Ce sont plus de 4400 concerts d’artistes produits ou édités en France qui ont été répertoriés dans les 5 pays couverts par le bureauexport en 2011, 68% d’entre eux ayant été logistiquement, financièrement ou promotionnellement par le réseau du bureauexport.
Les droits d’auteur perçus par la SACEM à l’export s’élèvent à 80,2M€ en 2011, en augmentation de 8% par rapport à l’année précédente. Quant aux perceptions directes des éditeurs français à l’export, elles sont stables, avec 13M€ en 2011.
En cumulant ces quatre sources de revenus, on arrive à un chiffre d’affaires de la musique française à l’export en 2011 de près de 170M€, 90M€ hors perceptions SACEM. Ce dernier chiffre peut être mis en parallèle avec les recettes des exportations de films français à l’étranger qui s’élèvent à 156,7M€ en 2011 (source CNC).
Le bureauexport en chiffres / 2012
2,9M€ Budget total du bureauexport en 2012
 Pouvoirs publics = 1.39K€ [47%]  Organismes professionnels de la filière musicale = 1.26K€ [43%] dont 537K€ de la part des producteurs phonographiques [SCPP, SPPF] 440K€ de la part de la SACEM 180K€ de la part du CNV dont 120K€ au titre de la commission export [CNV-bureauexport] 112K€ de la part du FCM  Autres = 278K€ [10%] dont sponsors et adhésions

1,1M€ Aides directes versées aux professionnels français en 2012 [38% du budget total]

 295K€ en aides aux tournées à l’international [86 tournées / 803 dates]  347K€ en aides aux actions de promotion et projets numériques à l’international  205K€ en aides à la promotion et au spectacle vivant apportées par les 5 antennes du bureauexport  250K€ en aides via les fonds pour la musique contemporaine [antennes de Londres & Berlin]

1,38M€ Aides indirectes* fournies aux professionnels français en 2012 [48% du budget total]  [*conseil, mise en relation, veille & promotion]
 110 professionnels internationaux invités en France en 2012, à Paris ou à l’occasion de festivals/salons : BabelMed, Printemps de Bourges, Jazz sous les Pommiers, Musicora, Nuits Sonores, Ubiq, Francofolies de La Rochelle, MaMA, Classique First!, Trans Musicales.  16 salons/festivals internationaux sur lesquels le bureauexport a été présent en 2012 : MIDEM, Eurosonic, SXSW, Jazzahead, Classical:Next, The Great Escape, IOMMA, CMJ Music Marathon, Womex, Fujirock Festival, Summersonic Festival, Tokyo Jazz Festival, London Jazz Festival, Reeperbahn Festival, MIMO, Berlin Music Week  814 rendez-vous individuels/speedmeetings organisés en 2012 pour 112 sociétés françaises membres du bureauexport avec 83 sociétés internationales identifiées au préalable.
293 Nombre de sociétés membres du bureauexport en 2012
116 Nombre de sociétés aidées financièrement par le bureauexport en 2012
192 Nombre d’artistes aidés financièrement par le bureauexport en 2012
4444 concerts d’artistes produits ou édités en France* dans les territoires couverts par le bureauexport à Berlin, Londres, New York, Sao Paulo et Tokyo en 2012
 dont 68% aidés logistiquement et promotionnellement par le réseau bureauexport [*artistes développés par une entreprise membre du bureauexport]

Catégorie : Actualités