LA CONSOMMATION DE MUSIQUE DANS LE MONDE _ ENQUETE 2019 IFPI – AudienceNet

24 septembre 2019 à 10h54

LOGO IFPI 2019

L’IFPI publie le Panorama 2019

de la consommation de musique dans le monde

 

Quelles relations les consommateurs entretiennent-ils avec la musique ?

Téléchargez le rapport

24 septembre 2019 – L’IFPI, Fédération Internationale de l’Edition Phonographique, qui représente l’industrie de la musique enregistrée dans le monde, publie aujourd’hui le Panorama 2019 de la consommation de musique. Cette étude décrypte les usages des consommateurs de musique âgés de 16 à 24 ans, dans 21 pays.

 Les points -clés :

  • La consommation de musique progresse. Les personnes interrogées déclarent consacrer en moyenne 18 heures hebdomadaires à l’écoute de musique, soit environ 2.6 heures par jour – ou 52 titres de 3 minutes.
  •  Une majorité de consommateurs (54%) se définit comme « amateur » ou « passionné » de musique. Ce chiffre s’élève à 63% chez les 16-24 ans.
  •  Les consommateurs les plus âgés sont de plus en plus nombreux à utiliser les services de streaming audio. La pratique du streaming audio est répandue dans le monde entier, avec 64% des personnes interrogées qui déclarent en avoir fait l’usage au cours du mois écoulé, soit une hausse de 7% par rapport à 2018. La plus forte progression dans l’adoption du streaming audio est celle constatée chez les 35-64 ans, 54% de cette classe d’âge ayant pratiqué le streaming audio au cours du mois écoulé (+8% vs 2018).
  •  La violation des droits d’auteur et des droits voisins reste un vrai challenge pour l’écosystème de la musique – Au cours du mois écoulé, 27% des consommateurs interrogés déclarent avoir recouru à des moyens illicites pour acquérir ou écouter de la musique et 23% ont utilisé des sites de stream ripping, désormais premiers vecteurs de piratage musical.

Frances Moore, chief executive de l’IFPI, déclare: “Ce que nous montre le panorama 2019, c’est l’engagement croissant du public dans son rapport à la musique. A l’heure où des médias de plus en plus nombreux rivalisent pour capter l’attention des consommateurs, non seulement ceux-ci choisissent de consacrer de plus en plus de temps à l’écoute de musique, mais ils le font de façons de plus en plus diverses et variées.

 « Le lien étroit et constant entre les artistes et les labels est le socle sur lequel repose cet univers toujours plus grand, plus excitant, des passionnés de musique. Les maisons de disques travaillent étroitement avec leurs artistes pour les aider à toucher des fans dans le monde entier.

Ce rapport met par ailleurs en lumière les modes illicites de mise à disposition de musique et les violations du droit d’auteur qui restent encore aujourd’hui une menace réelle pour l’écosystème de la musique. Des pratiques comme le stream ripping sont toujours très répandues, et ne rapportent rien à ceux qui créent et investissent dans la musique. Nous restons déterminés à poursuivre et coordonner toutes les actions nécessaires pour éliminer ces usages à travers le monde. »

 

Pour plus information:

press@ifpi.org , +44 (0)20 7878 7979

patricia.sarrant@snepmusique.com 01 47 38 04 04

L’IFPI

L’IFPI, fédération internationale de l’édition phonographique, représente l’industrie de la musique enregistrée dans le monde. Elle compte environ 1300 membres, des majors compagnies aux petits labels indépendants, dans près de 60 pays. L’IFPI dispose de groupes nationaux dans 56 pays. Sa mission est de promouvoir la musique enregistrée, de défendre les droits et les intérêts économiques des producteurs de musique à travers le monde.

 Méthodologie

 L’IFPI a réalisé en avril-mai 2019 une étude à l’échelle mondiale sur les modes d’accès et de consommation de la musique, légaux ou non.

L’étude de terrain a été menée auprès d’un panel d’internautes représentatifs de la population âgée de 16 à 64 ans dans les pays suivants : Argentine, Australie, Brésil, Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Mexique, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Pologne, Russie, Afrique du Sud, Corée du Sud, Espagne, Suède, Royaume-Uni et États-Unis. L‘étude a également été conduite en Chine et en Inde, mais les résultats émanant de ces deux pays ne sont pas pris en compte dans le rapport global. Les vingt et un territoires étudiés représentent 92,6% du marché mondial de la musique enregistrée en 2018. (Source : Global Music Report 2019 de l’IFPI).

Au total, 34 000 internautes ont participé à ce sondage, avec un nombre supérieur de répondants pour les principaux marchés. Pour chaque des territoires, un échantillon représentatif de 1000 à 2000 répondants a été sélectionné selon la méthode des quotas, tenant compte de la taille de la population des internautes et de la structure démographique, sur la base des recensements nationaux les plus récents. Cette méthode garantit une fiabilité des résultats de 95%, avec une marge d’erreur limitée à +/- 3%. La mise en forme de l’étude et l’analyse des données ont été réalisées par l’IFPI, le terrain a été mis en œuvre par AudienceNet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégorie : Actualités