21 JUIN AFP: Le CSA appelle à repenser la place de la musique à la Télé le soir

21 juin 2013 à 11h01

Paris : Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a appelé à « repenser l’exposition de la musique aux heures de forte audience » à la télévision, dans un rapport publié vendredi, déplorant que l’offre musicale sur les chaînes gratuites entre 20H30 et 23H ait baissé de 66% depuis 2007.

Les émissions musicales représentent actuellement près de 12% de l’offre de programmes sur les chaînes gratuites, dont près de 7% consacrés à des « vidéomusiques » (clips), indique le CSA dans ce rapport sur l’offre musicale entre 2007 et 2012. Leur volume, de 14.500 heures, en forte hausse après l’arrivée des chaînes de la TNT en 2005, est plus de trois fois et demie supérieur à celui diffusé en 2004, mais a baissé depuis 2007.

L’offre de musique à la télévision est concentrée sur les chaînes spécialisées: 42% de cette offre est diffusée sur D17, 28% pour W9 et 13% pour M6, tandis que les chaînes publiques en assurent 15% (3% pour France 2, 3% France 3, 1% pour France 5, 3% pour France 4 et 5% pour France O) et TF1 2%.

Cependant, entre 20H30 et 23H, la musique ne représente plus que 3,5% de l’offre de programmes, ajoute le CSA, regrettant que « la majorité de l’offre » se concentre « sur des diffusions nocturnes et matinales ».

Entre 2007 et 2012, l’offre musicale proposée entre 20H30 et 23H a diminué de 66%, avec une baisse « particulièrement brutale » entre 2008 et 2009, poursuit le rapport, publié le jour de la Fête de la musique.

En cause principalement: la forte réduction de la programmation musicale de Virgin 17, devenue D17, tandis que l’offre de programmes musicaux à ces heures a été divisée par deux entre 2007 et 2009 sur W9 et France 4.

En outre, le nombre d’heures consacrées à la musique en première partie de soirée « est lié fortement à la présence d’émissions de concours de talents » type « The Voice », principal programme musical à cet horaire avec les émissions de variétés, souligne le CSA.

Or « la présence de la musique aux heures de forte audience ne peut se concentrer essentiellement » sur ces genres de programmes, estime le Conseil, qui juge par ailleurs que « l’offre de musique ne peut se limiter à des heures où le public est moins voire peu présent ».

L’émission musicale « Taratata » que France Télévisions a récemment décidé d’interrompre était diffusée le mercredi soir sur France 2 à 00H30.

« Il convient d’examiner les moyens de repenser l’exposition de la musique aux heures de forte audience », estime le CSA, appelant notamment les chaînes et les professionnels de la musique à « se rapprocher » pour y réfléchir.

slb/dab/ei

 

Catégorie : Actualités